Lauriane, j’allaite et j’assume…

Il y a de ces rencontres que l’on n’explique pas, où l’on a juste envie de dire qu’il n’y a pas de hasards mais bien que des rendez-vous. Douce Lauriane, je t’ai rencontré nous attendions toutes les deux nos premières petites filles, Arya & Yaël. Nos sauvageonnes ! Et te voilà à nouveau maman d’une petite Gabrielle. Tu es superbe, à l’intérieur comme à l’extérieur ! Et j’aime beaucoup beaucoup la maman que tu es devenue…
Avec ta permission je vais citer quelques-uns de tes mots sur un sujet qui nous touche à toutes les deux, l’allaitement.

… J’allaite et j’assume. Je ne suis pas la « Marianne » mais la Lauriane et mon combat est celui des droits des mères et la liberté d’allaiter. Sans le jugement d’autrui, que ce soit dans leur regard ou dans leurs remarques : « elle tète encore »,  » elle prend ton sein pour une tétine », je leur réponds : « Non ce n’est pas le sein qui se prend pour une tétine, mais la tétine qui se prend pour un sein ». Quoi de plus naturel que le sein d’une mère pour nourrir et rassurer son bébé ? Oui car parfois quand tu allaites on te regarde comme un alien, comme si c’était contre nature alors que c’est bien le contraire. Beaucoup de professionnels sont contre l’allaitement à la demande, où il faut allaiter toutes les 3 heures top chronos… et si ce n’est pas l’heure et que ton bébé réclame et pleure, tu le laisses pleurer, je suis contre cela…Je veux revendiquer et donner confiance aux femmes qui veulent allaiter en leur disant d’écouter leur corps et d’avoir confiance en elle et leur bébé. La nature est bien faite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Défiler vers le haut